Admissions Parallèles

L'édito

Pour éviter toute confusion, faisons ensemble un petit travail de définition. Les admissions parallèles, ce sont les différentes passerelles offertes aux étudiants de l’université, de BTS ou d’IUT, qui permettent de rejoindre une grande école à Bac +2, 3, 4 ou 5 (en fonction de l’école). Admissions Parallèles (AP pour les intimes, A// pour les plus rigolos), c’est la prépa privée qui accompagne les étudiants dans leur candidature. Maintenant que la distinction est faite et que vous vous demandez quel est le nom que votre professeur de français donnait à cette coïncidence (je vous la donne : homonymie), vous pouvez à nouveau confondre les deux, car Admissions Parallèles est devenu LA référence dans la préparation des étudiants à tous ces concours.

Tremplin 1, 2, Passerelle 2, AST1, MS, ASTi… Vous n’avez rien compris ? C’est normal, et c’est pourquoi il serait vain de dresser une liste à la Prévert des différents concours aux noms toujours plus indigestes. En revanche, il n’est pas inutile d’avoir un guide quand on aborde les contrées déroutantes, les forêts ombrageuses ou les sentiers sinueux des admissions parallèles. Ce guide ? AP, A//, bref, Admissions Parallèles se propose de l’être. Rationnalisant la jungle des écoles par niveau et selon les modalités d’admissions, la prépa propose des préparations adaptées à chaque situation, et à chaque ambition. Du choix des écoles à présenter à la préparation aux entretiens de personnalité, en passant par la constitution des dossiers, cette prépa se distingue notamment par l’individualisation des prestations. Elle a ainsi mis en place un système de tuteurs individuels qui semble faire l’unanimité auprès des étudiants. Ainsi, si un étudiant de 3ème année de licence désire candidater à Sciences-Po en master, Admissions Parallèles le fera accompagner par une ancienne diplômée et maître de conférence de l’école. Autre exemple ? La prépa cartographie les résultats de chaque élève au redouté TAGE MAGE (test d’aptitude au management). Cela donne une toile d’araignée plutôt amusante, mais qui permet surtout d’identifier les points sur lesquels l’étudiant a encore une marge de progression (en « logique » ou « expression » par exemple).

La méthode semble être payante, puisque 98,7% des élèves préparés par Admissions Parallèles ont été admis dans une école du Top 14, dont 51 dans le top 3 (HEC, ESSEC, ESCP), 133 à l’EMLYON, et 92 à l’EDHEC… Non contente de briller par les chiffres, Admissions Parallèles semble parvenir à concilier sérieux et bonne humeur. Les vidéos des directeurs en casquettes et chemises hawaïennes, ainsi que les nombreux lives (disponibles sur youtube) pendant lesquels les professeurs répondent de façon décontractée à toutes les questions des étudiants devraient suffire à vous en convaincre. On ne résiste pas à l’envie de partager ces témoignages d’élèves trouvés sur leurs sites : « Oh mon Dieu j’ai l’EM LYON, je n’arrête pas de pleurer », ou « 493 au TAGE MAGE : BOU-YAAH ! », qui témoignent de la bonne ambiance qui règne chez Admissions Parallèles !

Si le succès qu’offrent les groupes d’éducation privés n’a pas de prix, il a un coût, que tous n’ont pas la chance de s’offrir. On soulignera donc la politique d’Admissions Parallèles, qui grâce à son programme « égalité des chances », offre aux familles ayant des difficultés financières des réductions allant de 10 à 90%.

À Paris, Lyon, Lille, Angers, Bordeaux ou Aix-en-Provence, vous n’aurez pas de mal à trouver près de chez vous cette prépa…pas comme les autres !

Fiche technique de Admissions Parallèles

  • Type de formation

    Institut de préparation
  • Domaine d'étude

    Préparation aux concours et examens
  • Niveau d'admission

    Bac +1, Bac +2, Bac +3 et Bac +4
  • Niveau de diplôme

    Formation non diplômante
  • Lieu

    Paris , Lille, Lyon, Bordeaux, Angers, Aix-en-Provence et à distance
  • Coût

    0 à 3 190 €/an

Prochains événements de Admissions Parallèles

Contacter Admissions Parallèles

Parler à un élève

  • 20170621142623.jpeg

    Aurélien
    Tu m’as vu parler dans la vidéo, on parle de toi ?