EBS Paris

L'édito

Tapez « EBS Paris » sur Google et vous serez noyés de liens sponsorisés pour la Europan Bartender School – soit une « Grande Ecole » de barmen où l’on apprend à faire des cocktails super compliqués avec fioritures et tralalala, et où tous les élèves affichent une peau bronzée et un sourire freedent... Projet coolissime s’il en est, mais qui fera peut-être un peu moins rêver vos parents, et vous offrira moins d’opportunité professionnelle que la plus classique, mais tout aussi cool European Business School, l’authentique « EBS Paris » ! Là, on apprend toutes les clés du business et du management, pour se retrouver du bon côté du bar pendant le reste de sa vie.

Pour se convaincre de la coolitude de l’EBS, il suffit de regarder le destin de son ancien élève le plus prestigieux. J’ai nommé Jacques-Antoine Granjon ! Le nom ne vous dit rien ? Diantre. Et si je vous dit « PDG de vente-privé, cheveux longs, barbe de 3, 4, 5 jours, collier de surfeur, grand pote de Xavier Niel, pape de l’entreprenariat français et business angel humaniste ? ». Voilà, j’imagine que c’est plus clair, sinon, je ne peux rien faire pour vous.

Sans vous promettre monts, merveilles et cheveux longs, on voulait simplement vous montrer que les élèves de l’EBS étaient loin d’être des bras cassés ! Et pour cause, leur école leur a concocté un joli cocktail de savoirs et d’expériences qui permet tous les succès. Surtout depuis qu’elle a été reprise en main par Delphine Manceau, une ex enseignante-chercheuse de l’ESCP, spécialiste de l’innovation et du marketing, qui s’efforce de rendre l’école toujours plus dynamique, innovante et internationale. Mais que fait-on à l’EBS (à part apprendre à boire des cocktails aux soirées réputées du BDE) ? On y apprend tout ce qui faut, et bien comme il faut ! Les études sont ainsi organisées en trois blocs cohérents.

  1. Les fondamentaux, soit le b.a.-ba de la gestion, ainsi que la conduite de projet et le travail d’équipe, occupent la première année, couronnée d’un stage de vente de 10 semaines pour ouvrir les élèves à la réalité de la « vie au guichet ».

  2. L’International (2ème, 3ème et 5ème année), avec une année au choix sur les campus de Londres, Genève ou Paris pour approfondir les matières de première année, puis un semestre d’échange universitaire dans une des 70 universités partenaires, et enfin, cerise sur le programme, un stage d’un semestre à l’étranger.

  3. Cap sur l’emploi (4ème et 5ème année), où la phase de spécialisation en master. Marketing & Communication, Finance, Entrepreneuriat, Management des Affaires Internationales ou du Luxe, Digital business et e-commerce, il y en a pour tous les goûts ! Avec pour célébrer le tout, un second échange universitaire à l’international où un stage de fin d’étude. Et voilà la recette d’une école bien frappée et d’étudiants pétillants.

Pour rentrer dans ce shaker magique, il vous faudra passer des concours répondant aux doux noms de Link (pour les Terminales, Bac et Bac +1) ou Ambition + (pour les étudiants en Bac+2 et Bac +3). Le premier consiste pour les épreuves écrites en un QCM de logique et calcul (2h), une épreuve d’anglais (1h) et une troisième épreuve au choix (1h): Economie, Maths ou LV2. Ambition + présente quant à lui, en plus du QCM et de l’anglais, une épreuve de synthèse (1h30) à partir d’un dossier de presse et portant sur un sujet d’actualité. Enfin, les candidats des deux concours devront passer une épreuve orale d’une heure, à la fois entretien de personnalité, évaluation de projet personnel et professionnel, et échange en anglais. Rien d’insurmontable à qui sait s’en donner les moyens !

Mais l’on sait que choisir son école, c’est aussi dur que de choisir un cocktail. On est bien tenté par ce « Naked & Famous », dont tous les ingrédients on l’air si bons. Mais qui sait si le mélange ne s’avèrera pas imbuvable ou le verre ridiculement petit ? À force d’hésiter, on fait revenir dix fois le serveur de la European Bartender School, pour finalement jeter son dévolu sur une très banale Margherita, jamais indigeste, mais jamais très bonne non plus… C’est pourquoi l’EBS Paris a créé, en plus de la « soirée porte ouverte », l’assez génial concept du Tasting Day ! Littéralement, c’est un avant-goût de ce que pourraient être vos études là-bas. Il suffit de s’inscrire sur internet, et hop, vous voilà pour un jour dans la peau d’un étudiant de l’EBS : après un déjeuner de bienvenue, vous suivez un cours et partez ensuite à la rencontre des étudiants et de la vie associative de l’école.

Qu’est-ce que vous faites encore ici ?

Fiche technique de EBS Paris

  • Type de formation

    École
  • Domaine d'étude

    École de commerce
  • Niveau d'admission

    Bac +0, Bac +2 et Bac +3
  • Niveau de diplôme

    Bac +5
  • Lieu

    Paris
  • Coût

    9 850 à 9 950 €/an

Prochains événements de EBS Paris

Contacter EBS Paris