Entretien avec Nicolas Godard, directeur d’Assas Prépa Santé

Assas Prépa Santé propose des classes préparatoires en un an pour les bacheliers qui s’intéressent aux métiers du paramédical. Quels sont les concours que l’on peut préparer au sein de votre établissement ?

Forts de cette expertise, nous avons aujourd’hui le projet d’ouvrir des programmes de préparation à d’autres métiers du paramédical, notamment ergothérapeute et psychomotricien.

Assas Prépa Santé est composée de trois formations qui correspondent à trois objectifs différents : 

  • - Assas Prépa Kiné (APK), qui prépare au concours des écoles de kinésithérapeute 
  • - Assas Prépa Podo (APP), qui prépare au concours des écoles de pédicure podologue
  • - Assas Tremplin Santé (ATS), conçue pour les élèves issus de tous Bacs, intéressés par la voie paramédicale, et qui ont besoin d’une remise à niveau dans les matières scientifiques.

Cette remise à niveau est incontournable pour tous ceux qui souhaitent s’orienter vers les métiers de la santé mais dont le niveau en mathématiques, physique, chimie et biologie n’est pas suffisant pour faire aboutir le projet. ATS accompagne aussi chacun des candidats dans leur choix d’orientation parmi les 22 métiers paramédicaux. 

Faut-il obligatoirement avoir fait un bac S pour intégrer l’une de vos formations ? 

Pour Assas Prépa Kiné, c’est préférable, mais pour Assas Prépa Podo et Assas Prépa Santé, nous accueillons des bacheliers issus de toutes les filières ! C’est d’ailleurs l’un des intérêts majeurs d’Assas Tremplin Santé que de permettre à des profils non scientifiques d’accéder aux formations paramédicales, et même à la première année de médecine pour ceux qui le souhaitent. 

Comment se déroule la procédure d’admission à Assas Prépa Santé ?

Nos élèves sont recrutés sur un dossier composé de pièces administratives, de leurs résultats de scolarité et d’une lettre de motivation. A l’issue de la validation du dossier, les élèves ont un entretien qui va déterminer s’ils peuvent intégrer le programme de préparation.

Quelles sont les qualités requises pour être accepté en classe préparatoire et pour réussir les concours paramédicaux ?

Je dirais que les qualités essentielles sont la motivation, l’endurance et la capacité de travail. La préparation des concours représente une grosse charge de travail ! Etre rigoureux est aussi un avantage, mais nos professeurs accompagnent les élèves qui le sont moins pour les aider à progresser. D’un point de vue plus technique, les étudiants doivent savoir être précis s’ils veulent réussir dans une discipline paramédicale, quelle qu’elle soit.

Il y a une grande diversité de profils parmi les étudiants que vous préparez. Quelle est votre méthode pour les faire tous progresser ?

Nos élèves sont répartis dans des classes à effectifs réduits de 30 élèves au maximum pour permettre à chaque étudiant de bénéficier d’un encadrement et d’un suivi très poussés. Les classes sont construites en fonction des niveaux et des filières d’origines (S, ES, L, STG…), les professeurs sont dédiés à 100% à l’épreuve et au concours dont ils sont spécialistes. Dans le cas d’Assas Tremplin Santé, les professeurs ont également un rôle essentiel d’accompagnement dans leur choix d’orientation en plus de la préparation aux concours. Les formations sont toujours complétées par des techniques de coaching spécifiques destinées à augmenter la confiance personnelle et à travailler la gestion du stress. En fait, nous accordons beaucoup d’importance au développement personnel de chaque élève. Enfin, la proximité de nos élèves avec les étudiants inscrits à l’École d’Assas en Masso-Kinésithérapie ou en Pédicurie-Podologie favorise le partage d’expérience et permet d’optimiser les chances de réussite aux concours. Les élèves ne sont en cours que 2 jours et demi par semaine, le reste du temps étant consacré au travail personnel des élèves, suivi et encadré par nos équipes pédagogiques.

Parmi tous les concours paramédicaux, quel est le plus exigeant ?

« Les qualités essentielles, pour réussir les concours paramédicaux, sont la motivation, l’endurance et la capacité de travail.. »

Il s’agit sans doute du concours de kinésithérapeute, qui demande beaucoup de préparation. Les élèves d’Assas Prépa Kiné ont des concours blancs hebdomadaires et des entretiens personnels réguliers pour suivre leur évolution et identifier les leviers de progression. Biologie, physique et chimie sont enseignés de manière très poussée pour correspondre aux attentes des différents instituts de formation.

Avez-vous des parcours marquants à nous raconter ?

Oui, nous avons de plus en plus  d’étudiants de 1ère année qui réussissent leur concours et c’est notre fierté. Je me souviens également d’un ancien directeur marketing qui souhaitait changer radicalement d’orientation professionnelle pour devenir kinésithérapeute et qui a réussi ses concours avec succès dès la 1ère année. Régulièrement, nous avons aussi des surprises avec des étudiants qui avaient de sérieuses difficultés en arrivant en prépa mais qui parviennent à rebondir et à intégrer les meilleures écoles. Nous intégrons aussi chaque année des étudiants d’origine étrangère, qui partent avec le handicap de la langue et finissent pourtant par réussir un concours paramédical.