Le Cours d'Assas

L'édito

Le meilleur argument de l’efficacité du Cours d’Assas est peut-être son directeur actuel. Aimery de Vaujuas s’amuse aujourd’hui à rappeler qu’il était un élève moyen, assez dispersé et qui, sans encadrement, s’égarait entre mille projets toujours brillants mais rarement aboutis (sinon jamais commencés). Son désarroi en arrivant à Assas, grande « fac » parisienne s’il en est, s’assimilait à celui d’un cosmonaute flottant dans un espace vide et infini. Si tous les étudiants ont rêvé d’être cet explorateur de l’espace, beaucoup finissent malheureusement à un moment ou à un autre à ressembler à ce « Buzz l’éclair » un peu absurde et tout à fait perdu !

Si 28% des étudiants d’Assas ne parviennent pas à obtenir leur licence en trois ans (durée très théorique de ce cursus), c’est que l’histoire d’Aimery est celle de presque tous les étudiants ! Le manque d’encadrement à l’université, objet d’inquiétude légitime pour les parents, est souvent la cause des difficultés que rencontrent les étudiants. Sous la pression des premiers, les seconds en viennent souvent à renoncer aux études dont ils rêvaient, en choisissant le chemin plus sûr et balisé, mais moins stimulant, de l’école de commerce ou d’ingénieur lambda, ou tout autre cursus n’ayant rien à voir avec celui envisagé d’abord. C’est d’autant plus tragique que seule l’université donne accès à certaines professions, celle d’avocat au premier chef.

Pour éviter de tuer dans l’œuf un rêve d’enfant, et de priver le monde d’un Jacques Vergès, d’un Dupont-Morreti, ou d’un Mozart de l’économie, le Cours d’Assas offre ses services de soutien à deux pas (littéralement), de l’université. La nécessité d’un tel accompagnement, ainsi que son succès depuis 1989 sont tels que certains pensent que la prépa est une succursale officielle de l’université !

Il faut dire que dans l’offre pléthorique de soutien offerte aux étudiants par des organismes privés, le Cours d’Assas (LCA pour les intimes), tire mieux que quiconque son épingle du jeu. En adaptant ses cours de soutien à Assas seul, le Cours d’Assas parvient à répondre aux exigences de cette université, qui pour être une des plus prestigieuse de France, n’en demeure pas moins assez particulière. Proposant un stage de pré-rentrée, la prépa permet de prendre une longueur d’avance en découvrant le droit ou l’économie-gestion, quand le choix de ces matières après le bac ressemble souvent à un triple salto arrière dans l’inconnu… Les préparations de TD (Travaux Dirigés) en droit, le suivi semestriel en économie, les stages de révisions intensives en vue des examens ou des rattrapages, permettent de trouver à chaque moment une prestation adaptée à ses besoins. En termes statistiques, cela donne 95% des étudiants ayant pris la formule annuelle qui valident leur première année de droit, dont 28% avec mention.

Point non-négligeable, le Cours d’Assas est réputé pour son équipe sympathique et sa disponibilité. Leurs bureaux sont ainsi un va-et-vient permanent d’étudiants venant demander des conseils, annoncer leurs résultats, ou parler de leur prochaine destination de vacances bien méritées !

Fiche technique de Le Cours d'Assas

  • Type de formation

    Institut de préparation
  • Domaine d'étude

    Économie et gestion et Droit
  • Niveau d'admission

    Bac +0, Bac +1, Bac +2 et Bac +3
  • Niveau de diplôme

    Formation non diplômante
  • Lieu

    Paris
  • Coût

    250 à 4 900 €/an
  • Alternance

    Impossible

Prochains événements de Le Cours d'Assas

Pas d'événements programmés pour le moment

Contacter Le Cours d'Assas